L'étiage 2017 est particulièrement sévère et se prolonge depuis le mois de septembre sur l'ensemble du bassin. Les indicateurs hydrologiques sont en grande majorité au plus bas et plusieurs limites historiques basses sont atteintes ou dépassées : débit du Rhône le plus bas enregistré depuis 96 ans, nombreux cours d'eau en assec comme La Chalaronne à Villars-les-Dombes (01), le Roubion à Soyans (26) et le Gardon d'Alès à Alès (30), niveaux des nappes d'eau souterraine extrêmement bas comme la nappe alluviale du Drac, assèchement des sols superficiels très élévé avec des déficits supérieurs à 70%.

La situation de la ressource en eau devient très critique sur plusieurs secteurs du bassin Rhône-Méditerranée, en particulier la région PACA. Cette situation exceptionnelle de sécheresse automnale est préoccupante pour les écosystèmes aquatiques et leur biodiversité. Il faudra des précipitations dans les mois à venir pour amorcer une recharge efficace et combler les déficits très importants en ce début d'automne.

Les mesures de limitation des usages de l'eau ont été reconduites ou renforcées en octobre ou début novembre sur 12 départements du nord au sud du bassin.

 Consulter le bulletin de situation hydrologique du bassin Rhône-Méditerranée