Gestion quantitative de la ressource en eau

La résorption des déséquilibres quantitatifs en vue d'une gestion durable et équilibrée de la ressource en eau est un des objectifs prioritaires du SDAGE 2010-2015 (disposition 7.05). L'objectif est un retour à l'équilibre de la ressource en eau, une des conditions d'atteinte du bon état des eaux imposée par la Directive Cadre sur l'Eau. Ces enjeux sont identifiés sur plus de 70 territoires du bassin Rhône-Méditerranée couvrant environ 40 % du territoire.

Problématique générale

La résorption des déséquilibres quantitatifs en vue d'une gestion durable et équilibrée de la ressource en eau est un des objectifs prioritaires du SDAGE 2010-2015 sur plus de 70 territoires identifiés. Ces territoires représentent environ 40% de la superficie du bassin Rhône-Méditerranée et montrent une inadéquation entre les prélèvements et la disponibilité de la ressource.

En savoir plus

Classement en zone de répartition des eaux (ZRE)

Dans le dispositif d'articulation des outils programmés en vue de la résorption des déséquilibres quantitatifs de la ressource en eaux dus aux prélèvements, le classement en Zone de répartition des Eaux (ZRE) constitue la reconnaissance par l'Etat de ce déséquilibre. Les éléments des études d'Evaluation des Volumes Prélevables Globaux (EVPG) constituent ou complètent le socle des connaissances techniques permettant d'identifier de nouvelles ZRE.

Les révisions du classements en ZRE

Les études d'évaluation des volumes prélevables globaux (EEVPG)

Les études fournissent les éléments qui doivent permettre un ajustement des autorisations de prélèvement d'eau dans les rivières ou les nappes concernées, en conformité avec les ressources disponibles et sans perturber le fonctionnement des milieux naturels. La publication des résultats marque le point de départ d'une concertation avec tous les acteurs concernés.

Consulter les études (eaux superficielles et eaux souterraines)

Les prélèvements en eau

En savoir plus

Sécheresse

Lorsque la tendance hydrologique laisse pressentir un risque de crise à court ou moyen terme, des comités sécheresse se réunissent au niveau de chaque département afin de déterminer s'il est nécessaire de prendre des mesures de limitation des prélèvements d'eau.

En savoir plus sur la gestion des crises sécheresse

haut