Plan de gestion des poissons migrateurs PLAGEPOMI - Projet 2016-2021

La révision du plan de gestion des poissons migrateurs (PLAGEPOMI) Rhône-Méditerranée pour la période 2016-2021 s’inscrit dans le prolongement des trois premiers plans qui ont permis de développer progressivement les connaissances techniques et scientifiques nécessaires à l'amélioration de la gestion et à la reconquête des axes de migration des 3 espèces de poissons migrateurs amphihalins (espèces vivant alternativement en eau douce et en mer), qui sont sur le bassin : l’anguille européenne, l’alose feinte du Rhône et la lamproie marine.

Ce plan de gestion concerne la partie continentale des migrations (y compris les systèmes lagunaires méditerranéens) s’étendant sur la bande littorale du Roussillon, du Languedoc, de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et remontant le long de l’axe rhodanien jusqu’au nord de la confluence avec la Galaure (rive gauche) et la Cance (rive droite).

Les enjeux en domaine continental couverts par le PLAGEPOMI, sont relayés en domaine marin, par le plan d’action du milieu marin (PAMM) pour la Méditerranée occidentale approuvé le 8 avril 2016 par le préfet maritime et le préfet de la région PACA.

Le PLAGEPOMI est un document de planification identifiant les enjeux et définissant les objectifs, priorités et recommandations du bassin en faveur de la préservation de ces 3 espèces. Sa portée juridique est limitée aux mesures relatives à la réglementation de la pêche qu’il peut instituer, notamment pour l’anguille, afin de respecter le règlement européen 100/2007 instituant des mesures de reconstitution du stock d’anguilles européennes. Toutefois, l'intégration de certaines orientations et actions en faveur de la restauration des axes de migration et des habitats des poissons migrateurs dans le SDAGE et son programme de mesure ainsi que dans la réglementation relative au classement des cours d’eau leur confère une portée juridique forte.

Le PLAGEPOMI constitue ainsi un document de référence sur la base duquel l’ensemble des acteurs de l’eau et de la biodiversité peuvent s’appuyer pour élaborer leurs projets ou cibler leurs interventions, en faveur des poissons migrateurs du bassin notamment pour les financeurs publics (Union européenne, Agence de l’eau, conseils régionaux et départementaux). Le comité de gestion des poissons migrateurs (COGEPOMI) et sa commission technique, qui ont porté l’élaboration du projet de PLAGEPOMI, seront chargés de suivre l’avancement de ce plan et d’identifier les freins et leviers pour atteindre ses objectifs.

 

Le projet de plan de gestion des poissons migrateurs amphihalins, PLAGEPOMI Rhône-Méditerranée, pour la période 2016-2021 a été soumis à la consultation du public du 17 mai au 13 juin 2016. La synthèse des avis sera mise en ligne durant l'automne 2016.

Le dossier de consultation est téléchargeable ci-dessous :

Note de présentation du projet de PLAGEPOMI 2016-2021 Note de présentation du projet de PLAGEPOMI 2016-2021 pour la consultation du public

Projet de PLAGEPOMI 2016-2021 - Mai 2016

Projet de plan de gestion des poissons migrateurs PLAGEPOMI 2016-2021
(format PDF / 7,3 Mo)

Le projet de PLAGEPOMI est composé de 4 chapitres et 5 orientations, téléchargeables individuellement :

Chapitre A A - PREAMBULE

Chapitre B B - PRESENTATION

Chapitre C C - ORIENTATIONS

Orientation 1 Orientation 1 : Reconquérir les axes de migration

Les actions à conduire, pour reconquérir les axes de migration, concernent :

- la recherche de l’atteinte du bon état des eaux, qui se traduit par une bonne qualité des eaux et un équilibre quantitatif durable des ressources en eau essentiels aux poissons migrateurs comme pour toutes les espèces aquatiques.

- l’amélioration de la continuité sur les cours d’eau et dans les milieux lagunaires afin de permettre aux poissons migrateurs d’élargir leur aire de répartition sur le bassin Rhône Méditerranée.

Télécharger l'Orientation n°1 (Format pdf / 6,8Mo)

 

Orientation 2 Orientation 2 : Poursuivre la gestion des pêches

Sur le bassin Rhône-Méditerranée, la pêche aux poissons migrateurs est principalement orientée sur l’anguille et accessoirement sur l‘alose.

L’anguille fait l’objet d’une activité de production professionnelle dans les lagunes et de façon plus marginale sur le domaine fluvial. Les autres espèces amphihalines ne supportent pas de pêche orientée, à l’exception de l’alose ciblée par la pêche récréative à la ligne en eau douce.

 

Télécharger l'Orientation n°2 (Format pdf / 0,9Mo)

 

Orientation 3 Orientation 3 : Suivre l'évolution des populations à l'échelle du bassin

Un suivi régulier des populations au cours de chaque cycle de gestion doit permettre de :

- connaître les tendances d’évolution des abondances de poissons migrateurs, dans le temps et l’espace, pour améliorer la gestion des milieux et, le cas échéant, réduire les pressions exercées sur ces espèces.

- suivre l’avancée de la recolonisation des bassins par les poissons migrateurs, pour évaluer la réussite des actions menées dans le cadre de l’orientation n°1 du PLAGEPOMI relative à la ré-ouverture des axes de migration.

Télécharger l'Orientation n°3 (Format pdf / 8,1Mo)

 

Orientation 4 Orientation 4 : Améliorer la connaissance sur les espèces et leurs habitats

L’acquisition de connaissances nouvelles sur les espèces amphihalines et leurs habitats, soutenue sur le bassin Rhône-Méditerranée sur la période 2016-2021, doit être au service de la préservation de ces espèces et du développement de leur aire de répartition.

Le développement des connaissances doit permettre d’améliorer la compréhension du fonctionnement des populations des espèces de poissons migrateurs amphihalins sur le bassin (anguille, alose feinte du Rhône, lamproie marine) et d’obtenir des indicateurs biologiques caractérisant l’efficacité biologique des actions entreprises.

Télécharger l'Orientation n°4 (Format pdf / 0,5Mo)

 

Oientation 5 Orientation 5 : Sensibiliser aux enjeux les acquis

Il s’agit de faire comprendre et faire connaître les enjeux de préservation pour accompagner la mise en oeuvre du PLAGEPOMI et de communiquer sur les avancées obtenues par le plan de gestion.

Protéger les poissons migrateurs nécessite de mieux connaître les dynamiques des populations et leurs besoins, de restaurer les continuités piscicoles et les habitats, mais aussi :

- d’encourager et consolider l’implication des acteurs pour atteindre les objectifs du PLAGEPOMI ;

- de faire partager les retours d’expérience sur les actions menées dans le cadre du plan de gestion, l’objectif étant de créer de l’émulation sur d’autres sites et faciliter l’expansion des bonnes pratiques au sein des acteurs ;

- plus largement, de faire connaître, faire comprendre et valoriser ces espèces auprès d’un large public.

Télécharger l'Orientation n°5 (Format pdf / 3,2Mo)

 

Chapitre D D - PILOTAGE

Glossaire Glossaire

Acronymes Acronymes

ANNEXES

Annexes A1 = présentation des 3 espèces amphihalines

A2 = liste des ouvrages à enjeux migrateurs amphihalins nécessitant des actions

A3 = délimitation des zones d'action pour les 3 espèces amphihalines

haut de page