Lacs de Franche-Comté, héritage du passé

lac

L'arc jurassien, comprimé dans sa partie interne par le soulèvement des Alpes, a pris l'aspect d'une surface ondulée, c'est le Jura plissé.

Les lacs de la "Petite Ecosse jurassienne" se situent donc, dans la majorité des cas, dans des gouttières synclinales, ce sont les "lacs de val" (Malbuisson, Les Rousses, Ilay, l'Abbaye ...).A la présence initiale de ces cuvettes structurales, s'ajoute le rôle majeur de l'érosion par les glaciers et de leurs dépôts qui ont permis l'étanchéité de ces dépressions.

Provenant eux aussi de l'action des glaciers, on trouve, encastrés dans le Jura tabulaire, à une altitude inférieure, les lacs dits de "reculées" (Chalain, Clervaux, Chambly ...).

- Lac de Chalain - (photo JP. Mettetal)      

Outre leur intérêt écologique majeur et leur indéniable attrait touristique, ces plans d'eau représentent souvent une ressource en eau potable irremplaçable dans des secteurs qui en sont souvent gravement dépourvus.

A ces lacs installés dans le contexte des calcaires du jurassique, on peut opposer un paysage radicalement différent, c'est la région des "Mille Etangs" localisée sur les terrains granitiques et volcaniques des Vosges ; ici se sont conjugués l'action des glaciers et le travail de l'homme pour créer un paysage original et particulièrement pittoresque.

On terminera en citant les barrages réservoirs installés sur le Doubs entre Morteau et Saint Hyppolite (Chatelot, Refrain ...), sur l'Ain (Vouglans, Blye ...) et sur le Rahin (Champagnay).

lac franche comte

lac jura

haut