La politique nationale en faveur des zones humides

Depuis les années 1990, suite à la prise de conscience politique aux niveaux national et européen de la disparition rapide des zones humides (plus de la moitié d’entre elles ont disparu sur le territoire national dans les 30 dernières années), la politique nationale sur les zones humides s’est construite au travers de trois générations de Plans Nationaux d’Action en faveur des Zones Humides (PNAZH).

 

Le premier plan national (1995-2000) a été lancé le 22 mars 1995. Par la création de l’Observatoire National des Zones humides, la mobilisation d’équipes de recherches sur plusieurs années et la création de 6 « pôles relais nationaux », ce plan a permis d’acquérir un socle important de connaissances sur les zones humides et les mécanismes nécessaires pour leur protection.

En savoir plus sur le PNAZH 1995-2000

 

 

Le deuxième plan national (2010-2012), lancé en 2010 pour une période de 3 ans et un budget de 20 M€, a fait l’objet de 29 actions spécifiques. L’évaluation des résultats conduite en 2013 par le Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD) a démontré la nécessité de mieux relier la préservation des zones humides aux autres politiques publiques (aménagement du territoire, infrastructures, politique agricole, etc).

En savoir plus sur le PNAZH 2010-2012

 

 

Le troisième plan national (2014-2018), lancé en juin 2014, s’inscrit dans la continuité des plans précédents en accentuant le lien indispensable avec les autres politiques publiques (aménagement du territoire pour limiter l’artificialisation des territoires, stratégie nationale pour la biodiversité, politique agricole commune, directive inondation, etc). Il comporte 52 actions réparties en 6 axes prioritaires.

En savoir plus sur le PNAZH 2014-2018

PNAZH 2014-2018 / Version PDF