L'observatoire des poissons migrateurs du bassin est en ligne !

Observatoire des poissons migrateurs

Comme prévu depuis plusieurs années, notamment par le plan de gestion des poissons migrateurs (PLAGEPOMI), le bassin vient d'ouvrir un site internet "Observatoire des poissons migrateurs amphihalins Rhône-Méditerranée". Ce site publie des données de suivi des populations d’alose feinte du Rhône, de lamproie marine et d’anguille européenne.

L'observatoire constitue un support pour la prise de décisions et l’orientation des politiques de gestion des populations de poissons grands migrateurs du bassin Rhône-Méditerranée. Il est également un outil de diffusion de l’information vers le grand public et les professionnels travaillant dans le domaine de la biodiversité.

Le site internet comprend une page par espèce, ainsi qu’une page d’approche territoriale et un observatoire en direct, dans lequel les comptages sont mis à jour en direct, à pas de temps hebdomadaire. Six descripteurs sont d’ores et déjà en ligne, d’autres seront élaborés : l’observatoire a vocation à évoluer en continu.

Les données publiées proviennent des organismes maîtres d’ouvrages des stations de suivi, partenaires du PLAGEPOMI. C’est l’association Migrateurs Rhône Méditerranée qui assure la collecte et l’administration des données, leur publication et l’analyse des résultats sur le site, le tout en lien avec le comité de gestion des poissons migrateurs (COGEPOMI) qui valide annuellement les analyses.

Les dernières actu

Février 2020 : Précipitations sur les reliefs du nord du bassin et recharge insuffisante en particulier des nappes fluvio-glaciaires du couloir rhodanien

Figure actu BSH mars 2020
17/03/2020
La faiblesse des précipitations sur le sud du bassin est à l’origine de la dégradation des débits des cours d’eau en particulier en PACA et sur le versant méditerranéen de l’Occitanie : respectivement 56 % et 64 % de ceux-ci présentent des débits faibles à très faibles. A l’inverse, la situation des cours d’eau s’améliore en Bourgogne-Franche-Comté et à l’est d’Auvergne-Rhône-alpes. Le débit des cours d’eau augmente sur ces régions.

40 plans de gestion de la ressource en eau (PGRE) adoptés en ligne

27/02/2020
La gestion équilibrée de la ressource en eau est une des conditions de l’atteinte du bon état des eaux. Les travaux engagés au cours des SDAGE 2010/2015 et 2016/2021 ont confirmé une situation d’inadéquation durable ou précaire entre la disponibilité de la ressource et les prélèvements sur environ 40 % de la surface du bassin Rhône-Méditerranée.

Janvier 2020 : moins de précipitations sur le bassin : des nappes à la baisse et des cours d'eau à débit faible

Figure actu BSH février 2020
18/02/2020
Le déficit de précipitations du mois de janvier n’a pas permis une poursuite de l’amélioration de la situation des cours d’eau du bassin : la proportion des cours d’eau à faible débit des régions Auvergne Rhône-Alpes (ARA) et Bourgogne-Franche-Comté (BFC) augmentent drastiquement. Ainsi, 94 % des cours d’eau de la région BFC et 80 % de ceux de la région ARA sont faibles.