Avril 2020 : Situation de sécheresse déjà tendue après un mois d’avril sec en particulier sur la moitié nord du bassin

Figure actu BSH mai 2020

Le déficit de précipitations du mois d’avril affecte les débits des cours d’eau des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté ainsi que, dans une moindre mesure, ceux de la région Provence Alpes Côte d’Azur : en avril, la proportion des cours d’eau à débit faible à très faible augmente respectivement pour atteindre 89 %, 88 % et 79 %. Quatre assecs ont déjà été enregistrés en région BFC sur la Seille, la Lison et la Saône. Les données relatives aux cours d’eau de la région Occitanie n’ont pas pu être transmises.

Le débit du Rhône est inférieur à la moyenne sur toutes les stations tout comme celui de la Saône à la station de Couzon.
Fortement impactées par trois hivers successifs en déficit pluviométrique, la situation se dégrade sur les nappes des alluvions, cailloutis et couloirs fluvio-glaciaires de Bourgogne, du Rhône amont et du Rhône moyen en région Auvergne-Rhône-Alpes (13 nappes) et dans une moindre mesure en Occitanie (7 nappes), et en Bougogne-Franche-Comté (6 nappes). Certains secteurs atteignent des niveaux très bas.

Au 10 mai, neuf départements ont pris des mesures de limitation des usages de l’eau au niveau d’alerte dans l’Ain, l’Isère, le Rhône, l’Ardèche, les Pyrénées-Orientales et la Saône-et-Loire et la vigilance rappelée dans la Drôme, le Jura et la Loire.

Les fortes précipitations de début mai pourraient permettre de soulager la situation de tension enregistrée sur certains cours d’eau, à certaines nappes réactives d’enregistrer des hausses de niveaux et un ralentissement de la vidange des nappes interstitielles.

Consultez le bulletin hydrologique au 1er mai 2020

Les dernières actu

Mars 2020 : Situations tendues en perspective particulièrement au droit des nappes du couloir Rhône-Saône insuffisamment rechargées

Figure actu BSH avril 2020
16/04/2020
Les cours d’eau à régime nival et pluvio-nival de Bourgogne-Franche-Comté de l’Est d’Auvergne-Rhône-Alpes profitent de la fonte des neiges et enregistrent en conséquence des débits en augmentation.

Février 2020 : Précipitations sur les reliefs du nord du bassin et recharge insuffisante en particulier des nappes fluvio-glaciaires du couloir rhodanien

Figure actu BSH mars 2020
17/03/2020
La faiblesse des précipitations sur le sud du bassin est à l’origine de la dégradation des débits des cours d’eau en particulier en PACA et sur le versant méditerranéen de l’Occitanie : respectivement 56 % et 64 % de ceux-ci présentent des débits faibles à très faibles. A l’inverse, la situation des cours d’eau s’améliore en Bourgogne-Franche-Comté et à l’est d’Auvergne-Rhône-alpes. Le débit des cours d’eau augmente sur ces régions.

40 plans de gestion de la ressource en eau (PGRE) adoptés en ligne

27/02/2020
La gestion équilibrée de la ressource en eau est une des conditions de l’atteinte du bon état des eaux. Les travaux engagés au cours des SDAGE 2010/2015 et 2016/2021 ont confirmé une situation d’inadéquation durable ou précaire entre la disponibilité de la ressource et les prélèvements sur environ 40 % de la surface du bassin Rhône-Méditerranée.