Etude de la gestion quantitative du fleuve Rhône à l'étiage

Le Rhône, premier fleuve de France par son débit, est souvent considéré comme une ressource inépuisable et susceptible de satisfaire de nombreux usages (prélèvements pour l’eau potable, l’industrie ou l’irrigation, production hydroélectrique, refroidissement de centrales nucléaires,…). On peut cependant s’interroger sur l’évolution de sa capacité à satisfaire les usages dans le futur, tout en garantissant le bon état des milieux aquatiques. Ce constat a conduit l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, en copilotage avec la DREAL de Bassin, à mener une étude sur la gestion quantitative du Rhône en période de basses eaux. Le Comité de suivi de l’étude était composé de la CNR, d’EDF, du Canton de Genève, de l’ONEMA, d’experts IRSTEA, des Conseils Régionaux de Rhône-Alpes, de Provence-Alpes Côte d’Azur et de Languedoc-Roussillon, de la DREAL délégation du bassin, des délégations régionales et du siège de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

 

L'étude de la gestion quantitative et des débits du Rhône en période de "basses eaux" présente une synthèse détaillée des principaux résultats de l’étude, rédigée par le bureau d’études BRLi ainsi que les rapports détaillés des six phases de l’étude réalisée de juin 2012 à octobre 2014 par BRLi et ses deux sous-traitants Hydrofis et Hepia.

Cette étude a permis d’améliorer la connaissance de la ressource en eau du fleuve Rhône à l’étiage et de son niveau actuel d’exploitation pour savoir jusqu’à quel point cette ressource peut être utilisée sans compromettre l’état écologique du fleuve et tout en satisfaisant durablement les usages. Elle a également permis de progresser sur la définition des débits de gestion de crise aux points de référence du fleuve conformément au SDAGE.

PHASE 5 : SYNTHESE DES DEBITS LIMITES POUVANT ETRE DEFINIS DANS LE RHONE ET APPROCHE DES VOLUMES PRELEVABLES

PHASE 6 : ETUDE DE LA SENSIBILITE DES ETIAGES DU RHONE A DES SCENARIOS PROSPECTIFS