Février 2020 : Précipitations sur les reliefs du nord du bassin et recharge insuffisante en particulier des nappes fluvio-glaciaires du couloir rhodanien

Figure actu BSH mars 2020

La faiblesse des précipitations sur le sud du bassin est à l’origine de la dégradation des débits des cours d’eau en particulier en PACA et sur le versant méditerranéen de l’Occitanie : respectivement 56 % et 64 % de ceux-ci présentent des débits faibles à très faibles. A l’inverse, la situation des cours d’eau s’améliore en Bourgogne-Franche-Comté et à l’est d’Auvergne-Rhône-alpes. Le débit des cours d’eau augmente sur ces régions. L’équivalent en eau du manteau neigeux suit la médiane.

Les débits du Rhône sont supérieurs à la moyenne sur toutes les stations d’amont en aval de l’axe fluvial  en partie en lien avec les modalités de gestion hydroélectrique des retenues par les services industriels de Genève.
Les débits de la Saône aval sont légèrement inférieurs à la moyenne.

En février, la majorité des nappes sont en période de recharge avec des niveaux en hausse à l’exception de la région PACA où les niveaux baissent. Cependant leur évolution générale interannuelle est très hétérogène à l’échelle du bassin voir au sein des régions PACA et Bourgogne-Franche-Comté (BFC).
La situation des nappes est globalement bonne avec des niveaux hauts, modérément hauts et autour de la moyenne en Occitanie et en PACA. Elle demeure préoccupante sur les aquifères fluvio-glacières du couloir rhodanien et du val de Saône où les niveaux sont modérément bas à très bas.

Concernant les retenues du bassin sont à signaler en Côte d’Or, la fin de vidange du barrage de Chazilly  dorénavant réalisée pour permettre les travaux de confortement qui dureront jusqu’à l’automne.

En PACA, au vu des prévisions d'apports et du niveau actuel des principales retenues de cette région, aucune difficulté n'est à signaler à ce jour sur la capacité de constitution des réserves agricoles, ni sur les perspectives de remplissage des principales retenues de cette région.

Au 10 mars 2020, deux départements conservent des mesures de limitation des usages de l’eau sur les eaux souterraines : l’Ain est placé en alerte renforcée (Dombes-Certines) et la Drôme en alerte (Valloire, Gallaure, Drôme des Collines et Plaine de Valence).

Consultez le bulletin hydrologique au 1er mars 2020

Les dernières actu

Décembre 2020 : Les pluies du mois profitent aux cours d’eau mais ne contribuent pas significativement à la recharge des nappes

Figure actu BSH janvier 2021
18/01/2021
En décembre, les pluies sont de retour sur le bassin et les températures moyennes enregistrées  supérieures à la normale d’environ 1°C dans le nord ou proches de celle-ci dans le sud. Les précipitations neigeuses sont en dessous du quintile sec sur les Alpes, et autour de la médiane dans les Pyrénées-Orientales.

Votre avis nous intéresse !

20201217_Nuage_mot_sondage_SIE
18/12/2020
Afin d'améliorer notre site et ses contenus, nous aimerions connaître votre avis sur notre site et ses contenus. Pour cela, merci de répondre à ce bref sondage (temps de réponse inférieur à 10 min). Vos réponses, qui resteront anonymes, nous permettront de connaître vos impressions et de pouvoir mieux y répondre. Je donne mon avis

Novembre 2020 : L’absence de précipitations contribue à une situation prolongée de basses eaux des cours d’eau sur l’ensemble du bassin et ne permet toujours pas aux nappes d’amorcer leur recharge

Figure actu BSH décembre 2020
14/12/2020
Novembre se caractérise par un déficit de pluies et des températures excédentaires à la normale (+ 2,4°C) en région ARA. A la faveur de l’entrée en dormance de la végétation, les sols restent majoritairement humides excepté en Camargue gardoise, sur le centre du Gard, l’ouest du Vaucluse, les Bouches-du-Rhône et sur le Var.