Juillet 2021 : Des pluies abondantes sur le Nord du bassin mais insuffisantes dans le sud : la situation des cours d’eau plutôt satisfaisante sur le Nord du bassin, se tend sur le pourtour méditerranéen

Figure actu BSH août 2021

Le mois de juillet 2021 se caractérise par des précipitations importantes sur le Nord du bassin. Ainsi, 177 mm de pluies ont été enregistrées à Lyon sur tout le mois et de nombreux cours d’eau sont entrés en crue tels le Rhône et la Saône. Des inondations se sont d’ailleurs produites dans l’Ain. À l’inverse, les régions du pourtour méditerranéen n’ont pas été arrosées.

En conséquence, les sols du nord du bassin sont très humides, contrairement à ceux du sud, notamment ceux du pourtour méditerranéen, très secs. Cette situation accroît le risque d’incendie.

La situation des cours d’eau est excellente sur les régions ARA et BFC : celles-ci affichent respectivement des taux de cours d’eau à débit fort à très fort respectifs de 76 et 42 %, soit une hausse de 70 et 46 % par rapport à juin. En conséquence leur taux de rivières à débit faible à très faible diminue à 11 (-32%) et 0 (-30%). Pour la région BFC, il est à noter que ces chiffres sont à considérer avec prudence car il n’a pas été possible de recueillir la situation des cours d’eau sur 19 stations hydrométriques. La situation des cours d’eau des régions Occitanie et PACA s’est améliorée au cours du mois de juillet mais de façon moins importante : leur proportion de rivières à débit faible à très faible baisse respectivement de 74 à 33 % et de 65 à 45 % et celle des cours d’eau à débit moyen augmente à 51 % (+30 %) et 38 % (+12 %). L’augmentation des cours d’eau à débit fort à très fort est faible pour ces deux régions : de 0 à 3 % pour chacune d’entre elles.

Les débits du fleuve Rhône sont nettement supérieurs à la moyenne sur la période 1920-2021 à toutes les stations notamment aux stations de Ternay (1 870 m³/s ) et Valence (2 310 m³/s), se situant respectivement 1 370 et 1 530 m³/s au-dessus.

En ce qui concerne les niveaux des nappes d’eaux souterraines, la situation est globalement meilleure qu’en juillet 2021, tout en incitant à la vigilance sur un certain nombre de secteurs. Ils sont majoritairement modérément bas à très bas en Occitanie : 77 % (+1 % par rapport à juin) et la part des nappes présentant un niveau modérément haut à très haut stagne à 15 %. En région PACA, aucune évolution n’est constatée par rapport à juin : 50 % des nappes ont un niveau modérément bas à très bas et 28 % un niveau modérément haut à très haut. En revanche, une nette amélioration est constatée en ARA puisque le pourcentage des nappes à niveau modérément haut à très haut a augmenté de 32 à 63 % depuis juin (en parallèle, la part de ses nappes à niveau modérément bas à très bas baisse de 53 à 26%). De même, la situation des nappes de la région BFC progresse : 56 % des nappes présentent un niveau modérément haut à très haut (+12%) et la proportion de nappes à niveau modérément bas à très bas stagne à 22 %.

L’essentiel des retenues affiche de bons taux de remplissage, supérieurs à 70 %.

La situation des milieux aquatiques, plutôt bonne sur le Nord du bassin, se tend sur le pourtour méditerranéen et celle-ci pourrait s’aggraver en l’absence de précipitations et en cas de fortes chaleurs.

En ce qui concerne les limitations des usages de l’eau, elles sont globalement plus faibles qu’en juillet 2020 : Au 10 août, huit départements ont pris des mesures préfectorales de limitation des usages de l’eau, atteignant comme plus haut niveau : la crise (les Bouches-du-Rhône (13) sur le bassin Réal de Jouques et Juveaune aval, le Var (83) sur le Béarn – partie varoise du bassin Réal de Jouques et l’Aude (11) sur le bassin versant de l’Hers mort), l’alerte renforcée (les Pyrénées-Orientales sur les eaux superficielles Agly amont – Boulzane – Verdouble et l’Aude amont ainsi que sur les secteurs 3 (Agly-Salanque), 4 (Têt) et 6 (Tech), le Gard (30) sur le secteur Vistrenque – Costières – Vistre et dans l’Hérault (34) sur les bassins de l’Orb et du Jaur) et l’alerte (l’Ain (01) sur les eaux souterraines de Dombes-Certines et les Alpes de Haute-Provence (04) sur le bassin du Largue).
Six départements place en vigilance soit la totalité soit certaines de leurs eaux : l’Isère (38) et le Vaucluse (84) sur tout leur territoire ainsi que la Drôme (26), les Hautes-Alpes (05), le Rhône (69) et la Lozère (48) sur certaines de leurs eaux.

Enfin, en ce qui concerne la tendance du mois d’août, la vigilance est de mise pour les semaines à venir avec l’installation, au 10 août, de fortes températures sur l’ensemble du bassin.

Publié le 11/08/2021

Les dernières actu

17/11/2022

Novembre 2022 : les préfets se réunissent pour un retour d'expérience

Le mois d'octobre a vu la réalisation d'un travail collaboratif de retour d'expérience avec tous les services de l'Etat impliqués dans...
Techniques maîtrisées recharge aquifères
26/10/2022

Nouvelle note du secrétariat technique de bassin sur la recharge maîtrisée d’aquifères

Cette note aborde les procédés de recharge artificielle ou maîtrisée d’aquifères, la faisabilité de leur implantation sur le bassin Rhône-Méditerranée...
20/10/2022

Septembre 2022 - Retour des précipitations modérées courant septembre

Le retour des précipitations modérées courant septembre marque la fin de la sécheresse météorologique et agricole. La recharge des ressources...