Septembre 2014 : moins d’eau au nord bassin mais débordements sur certains secteurs en LR

Après 2 mois de relative fraîcheur, le mois de septembre offre une chaleur estivale (température moyenne mensuelle jusqu’à 2 °C au-dessus des normales). Les cumuls de précipitations sont très importants (de 300 à plus de 500 mm) sur le sud-ouest du bassin, en particulier sur l’Hérault, à cause d'épisodes orageux très virulents survenus en fin de mois. A l'inverse, les cumuls sont plus faibles sur la moitié nord du bassin (jusqu’à moins de 30 mm).

Ainsi au 1er octobre 2014 :

  • L’hydraulicité de la majeure partie des cours d’eau du bassin a fortement baissé depuis le mois précédent. L’hydraulicité est inférieure à la moyenne sur la moitié des points de mesure. Seuls les cours d'eau du Gard et de l'Hérault connaissent une forte hausse de leurs débits suite aux épisodes orageux cévenols : leurs débits moyens mensuels sont tous très supérieurs à la normale.
  • Au nord d’Orange, les niveaux des eaux souterraines sont encore très hauts (normal à très supérieur à la normale). En LR et PACA, la situation est toujours plus contrastée, mais les niveaux de certaines nappes sont remontés, en particulier dans l’Hérault et le Gard.
  • Le remplissage des retenues du bassin est contrasté, comme souvent à cette époque de l’année. Le remplissage est faible pour certaines retenues des Pyrénées-orientales (inférieur à 50%) et les retenues de Bourgogne. Le niveau critique est atteint sur le canal du centre entraînant un arrêt de la navigation au cours du mois de septembre.
  • L'indice d'humidité des sols reste proche de la saturation sur les reliefs du Jura et des Alpes du Nord. Les sols sont également largement saturés en Ardèche, dans le Gard et l’Hérault. Ailleurs l'indice est plus faible. Les indices les plus bas (de 0.20 à 0.30) se situe sur certains secteurs au nord-ouest du bassin et sur la majeure partie de la région PACA.
  • Le mois de septembre a été globalement plus sec que les mois de juillet et août sur les secteurs Saône-Doubs et Rhône amont. Néanmoins, les indices ONDE des départements concernés sont tous restés entre 8 et 10. Les conditions ont ainsi été particulièrement favorables aux écosystèmes aquatiques : écoulements réguliers et températures fraîches.
  • Sur les secteurs Rhône aval et les côtiers est et ouest, les indices ONDE traduisent la reprise des débits avec des notes supérieures à 7, exception faite des Hautes-Alpes où l’indice est plus faible qu’en août (6.5 contre 8.6). A noter que dans le Gard, l’indice ONDE atteint sa valeur maximale tandis que dans l’Hérault, l’indice passe de 5.7 à 7.5. Les pluies exceptionnelles de cette fin d’été sur les secteurs sud-ouest du bassin, ont mobilisé et nettoyé les substrats. Ils auront des répercussions sur les habitats aquatiques sans que l’on puisse présager de la nature de leur incidence sur les espèces, en particulier sur les peuplements piscicoles.

Limitation des usages de l'eau - Situation au 10 octobre 2014 :

Quatre départements du bassin (Côte d'Or, Ardèche, Drôme, Aude) ont encore des mesures de restriction en vigueur (alerte).

 

Propluvia

Les arrêtés préfectoraux de restriction des usages de l'eau sont à consulter sur le site PROPLUVIA