Novembre 2013 : accentuation de l'écart entre le nord et le sud du bassin, sauf sur l'Aude et les PO

Début décembre 2013, la situation est largement favorable aux ressources en eau sur le nord et le centre du bassin. Au sud, elle s’améliore sur les départements de l’Aude et des Pyrénées Orientales mais reste à surveiller sur les autres secteurs.

Le mois de novembre 2013 est froid : les température moyennes mensuelles sont inférieures aux normales, avec un écart sur le bassin globalement compris entre -2°C et -0,5°C. Le contraste entre le nord et le sud du bassin s’accentue durant ce mois de novembre. Le nord, le centre du bassin et surtout l’Aude et les Pyrénées-Orientales reçoivent des précipitations bien plus abondantes que la normale mensuelle (jusqu’à 3 fois les quantités normales). Un épisode neigeux intéresse largement le bassin mi-novembre. Sur les autres secteurs au sud de Valence et Gap, les précipitations ont été nettement plus faibles que la normale, en particulier au sud de l’Ardèche.
Chaque région ayant bénéficié de périodes de précipitations abondantes au cours de l’automne, le bilan des pluies efficaces depuis le 1er septembre est supérieur à 50 millimètres sur la quasi-totalité du bassin.

En conséquence de la pluviométrie, les indicateurs hydrologiques sont normaux à très supérieurs à la normale au nord du bassin et plutôt normaux à très inférieurs à la normale au sud, en dehors des bassins versants proches de la frontière espagnole. Ainsi, au 1er décembre 2013 :

  • Les débits des cours d’eau du nord et du centre du bassin, ainsi que de l’Aude (30) augmentent, atteignant, pour la majorité, des valeurs très supérieures à la moyenne mensuelle. En particulier, les débits du Rhône et de la Saône aval sont très supérieurs à la normale. A l’inverse, dans tout le sud à l’exception de l’Aude (30) et des Pyrénées Orientales, l’hydraulicité a diminué jusqu’à être très inférieure à la moyenne sur de nombreux cours d’eau.
  • La recharge des nappes d’eau souterraine continue au nord d’Orange. Le niveau des nappes y est normal ou supérieur à la normal. Par contre, sur le pourtour méditerranéen, le niveau des nappes est stable ou à la baisse. Il peut être inférieur à la normale, voir très inférieur en certains points.
  • Le remplissage de la majorité des retenues du bassin est supérieur à la normale.
  • Notons que l’indice d’humidité des sols s’est nettement amélioré par rapport au mois précédent dans le sud du bassin. Il reste faible principalement dans la partie aval de la vallée de la Durance et le delta du Rhône.