Septembre 2022 - Retour des précipitations modérées courant septembre

Le retour des précipitations modérées courant septembre marque la fin de la sécheresse météorologique et agricole. La recharge des ressources en eau reste insuffisante et la sécheresse hydrologique se prolonge. Le maintien de la sobriété des usages de l'eau est nécessaire.

Le cumul de précipitations est revenu à la normale sur l'ensemble du bassin avec de fortes disparités entre le nord-est du bassin qui présente un excédent de 20 % et le quart sud-est, qui subit un déficit de 20 %.

Suite aux précipitations de septembre, la chute des débits des cours d'eau a été marquée par une rupture des débits observés les mois précédents et une hydraulicité qui s'améliore. Toutefois certains cours d'eau de la région Auvergne-Rhône-Alpes (départements 01, 26 et 38) et de la bordure méditerranéenne (départements 06, 13, 83) ont besoin de précipitations plus soutenues pour marquer une amélioration durable de leur hydraulicité. Les retenues du Sud du bassin ont un taux de remplissage en dessous de 60 %, dont la retenue de Serre-Ponçon est la plus importante du bassin en termes de volume stocké.

Bien que les aquifères réactifs commencent à réagir aux précipitation de septembre et que leur niveau suive une tendance stable, voire haussière, la situation reste préoccupante face aux niveaux bas, voire très bas sur le Bas-Dauphiné, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et le couloir rhodanien.

La situation des retenue est elle aussi préoccupante : l'ensemble des retenues du bassin présentent des niveaux bas à moyens, inférieurs à la normale. Comme pour les nappes souterraines, leurs niveaux suivent néanmoins des tendances stables ou haussières du fait des précipitations de septembre et d'une gestion prudente de la part des gestionnaires. 

La situation hydrologique à fin septembre 2022 des petits cours d'eau de tête de bassin est similaire à celle de 2019 à la même période, mais reste plus critique que celles de 2017 et de 2020 (années sèches), avec 1,3 fois plus d'assecs et de ruptures d'écoulement observés. La qualité des milieux est toutefois en cours d'amélioration grâce aux précipitations de septembre.

Les prévisions météorologiques indiquent que pour la quinzaine à venir les températures devraient être supérieures aux normales de saison et de possibles passages pluvieux pourraient avoir lieu.

L'intensité des pluies à venir étant difficilement prévisibles, la recharge des aquifères souterrains et des retenues y étant très dépendante, il convient donc de conserver une gestion prudente des ressources en eau pour anticiper la saison hivernale à venir. En effet, de possibles impacts pourraient se faire sentir sur l'approvisionnement en eau et les secteurs économiques (industrie et production d'énergie).

Pour en savoir plus : Synthèse de la situation hydrologique du bassin (septembre 2022)

Publié le 20/10/2022

Les dernières actu

17/11/2022

Novembre 2022 : les préfets se réunissent pour un retour d'expérience

Le mois d'octobre a vu la réalisation d'un travail collaboratif de retour d'expérience avec tous les services de l'Etat impliqués dans...
Techniques maîtrisées recharge aquifères
26/10/2022

Nouvelle note du secrétariat technique de bassin sur la recharge maîtrisée d’aquifères

Cette note aborde les procédés de recharge artificielle ou maîtrisée d’aquifères, la faisabilité de leur implantation sur le bassin Rhône-Méditerranée...

Août 2022 - Basses eaux soulagées par des orages locaux

21/09/2022
La situation des précipitations cumulées globalement déficitaire se poursuit. Les vagues de chaleur successives des mois de juillet et début août ont contribué à la chute spectaculaire et continue des débits, à la dégradation de la qualité des milieux aquatiques et à l'assèchement prolongé des sols.