Octobre 2014 : situation très contrastée

Après un mois de septembre doux, le mois d'octobre se révèle très chaud (températures moyennes mensuelles de 1 à 3°C au-dessus des normales). Les cumuls pluviométriques mensuels sont très contrastés. Les déficits les plus marqués (de moins 25 à 75%) se trouvent sur les reliefs alpins, en région PACA et sur la moitié sud de la région Languedoc-Roussillon. A l'inverse, des excédents importants (jusqu'à 2 à 3 fois supérieurs à la normale) sont présents à l’ouest de l’axe Montpellier/Genève, en particulier en Ardèche et dans le Gard. Le bilan pluviométrique depuis le 1er septembre reste majoritairement déficitaire sur le bassin à l'exception d'un large secteur centré sur l'Ardèche, le Gard et l'Hérault.

Ainsi au 1er novembre 2014 :

  • Au sud, les débits de nombreux cours d’eau ont baissé depuis début octobre. Néanmoins, suite aux épisodes orageux cévenols, l'hydraulicité des cours d’eau du Gard et de l’Hérault reste très importante : les valeurs de débit sont très supérieures à la moyenne mensuelle et les débits d'étiage (VCN3) marquent une période de caractère humide et de fréquence supérieure à 5 ans (50 ans pour le Largue et le Vidourle). Au nord du bassin, les débits sont stables ou légèrement à la hausse.
  • La recharge est amorcée pour une partie des nappes du bassin, en particulier en Languedoc-Roussillon et en Rhône-Alpes. Les niveaux des eaux souterraines sont globalement hauts : 3/4 des piézomètres de suivi des nappes du bassin affichent des valeurs autour de la normale à très supérieurs à la normale. Les niveaux restent néanmoins inférieurs à la normale pour quelques nappes, principalement en PACA.
  • Le remplissage des retenues du bassin est majoritairement supérieur à 50%. Il est néanmoins inférieur à 50% pour certaines retenues des Pyrénées-Orientales, la retenue de Saint Cassien en région PACA et les retenues de Bourgogne.
  • Les sols sont plutôt sec pour la période sur l’ensemble du bassin. Les indices les plus bas (de 0.10 à 0.25) se situe en PACA et au sud du Languedoc-Roussillon. L'indice d'humidité des sols est nénamoins proche de la saturation sur une bande à l’ouest de l’axe Montpellier/Belfort, allant des Cévennes aux Vosges, et sur une partie des Alpes du nord.

Limitation des usages de l'eau - Situation au 1er novembre 2014 :

il reste 3 bassins versants du département de la Côte d'Or placés en alerte jusqu'au 30 novembre.

 

Propluvia

Les arrêtés préfectoraux de restriction des usages de l'eau sont à consulter sur le site PROPLUVIA